Tombe Caffarelli

Tombe Caffarelli

 

La tombe de Caffarelli a été découverte en 1969 sur le terrain sur lequel se trouve aujourd’hui l’école agricole « Yad Natan ». Sur cet emplacement ont été découvertes d’autres tombes abandonnées ne mentionnant pas le nom des personnes enterrées. Ces tombes ne ressemblent pas aux tombes musulmanes, il est aussi supposé qu’elles ne portent aucune inscription, pour ne pas être profanées par les habitants voisins musulmans.

 

Le général Caffarelli était un ingénieur militaire, ayant accompagné Napoléon et comptant parmi les personnages les plus pittoresque de son armée. Quatre ans plus tôt, Caffarelli perd sa jambe gauche dans l’une des batailles qu’il mène en Europe, ce qui ne l’empêcha pas de continuer à servir dans l’armée et de remplir ses fonctions avec brio. Au cours de la campagne de Napoléon en Terre d’Israël, Caffarelli fut l’un des généraux les plus populaires. Les soldats le nommaient amicalement « jambe de bois » ou le « père sur béquilles ».

 

Durant le siège de Napoléon sur Acre, Caffarelli était l’ingénieur principal, ayant planifié et contrôlé les aspects techniques du siège. Un jour, vers la fin du siège, alors qu’il passait le long des tunnels, il a été atteint d’une balle par un tireur turc, le médecin se vit obligé de lui amputer le bras jusqu’au coude. Il s’est avéré par la suite que la blessure était plus grave que ce qu’il pensait. Cette blessure entraîna une gangrène et Caffarelli mourût au bout de deux semaines. Son vieil ami Napoléon Bonaparte vint lui rendre visite sur son lit de mort. Tous les mois de novembre, l’ambassade de France en Israël organise au cimetière une cérémonie de commémoration pour la signature de l’accord de cessez-le-feu de la fin de la Première Guerre Mondiale et la cérémonie du Soldat Inconnu.

 

Le lieu est ouvert au public.
 

 

 


Retour en haut
Vers la carte de la vieille ville d’AcreVers la carte de la vieille ville d’Acre sur Google