Le bazar turc

Le bazar turc

 

Acre a été totalement abandonnée durant 450 ans, et ce depuis 1291 une fois les Croisés expulsés de la ville. Après cette période, la nouvelle ville fut construite sur les vestiges de la ville Croisée. C’est le gouverneur bédouin Dahar El-Omar (1775-1750) qui a entrepris le début de la reconstruction, ayant fondé en Galilée un royaume indépendant avec Acre comme sa capitale. Il rénova les murailles de la ville, puis nettoya le port et construisit dans la ville son palais privé. 
 
C’est en 1775 que se rue sur Acre l’officier ottoman égyptien Ahmad Al Jazzar, mettant à mort Dahar El-Omar accusé de s’être rebellé contre le gouvernement ottoman. Ahmad Al-Jazzar a continué l’entreprise de Dahar El-Omar et a assit le statut d’Acre comme ville commerciale principale de toute la région. Sous son régime, des mosquées ont été construites au sein de la ville, des bains (Hammams), des Khans et de nombreux bazars au service des habitants de la ville. 
 
Le bazar turc a été construit à la fin du 18ème siècle comme souk municipal au service de la population locale. Le souk a été abandonné en 1948 lors de la conquête de la Vieille Ville par Tsahal et rouvert récemment comme bazar de fabrications artisanales et de miniatures. 
 
Le bazar accueil aujourd’hui de petits magasins, spécialisés dans la vente de souvenirs et d’objets d’arts pour les touristes.

 

Horaires d’ouverture

Le bazar est ouvert tous les jours de la semaine, jusqu’à 18 heures. Durant les festivals, il est ouvert au public jusqu’à des horaires plus tardifs.