Beit Lohamei Haghetaot

Beit Lohamei Haghetaot

 

Créé en 1949, Beit Lohamei Haghetaot, La Maison des Combattants des Ghettos est la plus ancienne des Institutions commémoratives consacrées à la Shoah érigée en Israël.
 
Situé en Galilée occidentale, à la sortie de Saint Jean d’Acre, Beit Lohamei Haghetaot a été fondé par une poignée de résistants, de partisans et de survivants des Camps de concentration groupés autour des membres du Q.G de l’insurrection du Ghetto de Varsovie, Zivia Lubetkin et Yitzhak Zuckerman venus créer pour eux-mêmes et en souvenir de leurs camarades de combat assassinés  à la fois un kibboutz, le kibboutz des Combattants des Ghettos, mais aussi le musée et lieu de mémoire qui porte ce nom: Beit Lohamei Haghetaot.
Porteurs d’un vécu emblématique de la tragédie qui s’était abattue sur le peuple Juif et sur le Monde, animateurs de mouvements de jeunesse, eux-memes, les fondateurs voulaient  ”perpétuer le souvenir de la Shoah et de la Révolte…dans une institution vivante qui puisse inspirer des leçons pour l’avenir..”(Y Zuckerman ) .
 
Foyer rebâti par les témoins de l’annihilation des communautés juives de Pologne et d’Europe centrale, Beit Lohamei Haghetaot s’est assigné une triple mission: préserver la mémoire vivante des événements vécus par ses membres fondateurs, la transmettre aux générations futures, en racontant ce dont ils avaient été les acteurs, inviter tous ceux qui le souhaitent  à en approfondir l’étude et à en dégager la portée. 
 
La démarche éducative de Beit Lohamei Haghetaot doit son originalité à l’histoire du lieu et à celle de ses créateurs. Lié à un projet de vie il se comprend avant tout comme une “mise en espace” des mémoires des fondateurs. L’expression “mémoires vivantes” est ici - au sens propre du terme - consubstantielle à l’existence du Musée: expositions, archives, documentation sont autant de pages vécues, écrites, conservées et transmises par les survivants..  
 
C’est ainsi que, depuis soixante ans, Beit Lohamei Haghetaot propose à tous ceux qui le souhaitent de venir puiser à ses sources et d’aborder “autrement” l’histoire et la mémoire de la Shoah: pour affronter l’horreur perpétrée par l’Allemagne hitlérienne, on doit d’abord “savoir la vie” de ces hommes condamnés à la “liquidation” pour le seul fait d’être nés Juifs. C’est la conviction qui sous-tend l’ensemble de ses activités. C’est le concept dont s’inspirent ses méthodes et sa pédagogie. 
 
 
Yad Layeled- musée mémorial a été fonde en souvenir de 1,5 millions d'enfants juifs assassinés pendant la Shoah. Il propose aux jeunes visiteurs à partir de 9 ans de découvrir le quotidien des enfants qui ont vécu la guerre en Europe. Ces histoires sont racontées notamment  en français  par des audio-guides. Le musée présente également deux expositions permanentes ainsi que des expositions temporaires. Il propose aussi divers ateliers d'expression artistique. Ainsi après la visite les jeunes visiteurs ont la possibilité  d'exprimer leurs émotions à travers le théâtre, l'écriture et la musique    
 
Le Centre Humanisme et Démocratie est un  lieu de dialogue entre élèves et enseignants de différentes cultures arabes, juives druzes et chrétiennes. Grâce à son action pédagogique, unique en son genre, le Centre humanisme et démocratie a ouvert une nouvelle voie dans l’enseignement de la Shoah en invitant chacun d’entre nous à se confronter à des dilemmes moraux d'ordre universel.
 
Horaires d'ouverture
Dimanche-Jeudi: 9h-16h
Fermé Vendredi, Samedi et jours fériés.
 

Retour en haut

 

Contact: Le Musée

 
Tél: +972-4-9958052
 
Le Musée-mémorial Yad Layeled: +972-4-9958044
Renseignements et réservations: +972-4-9958035
 
Un Bed & Breakfast du kibboutz Lohamei Haghetaot:  +972-4-9933271